Ingo Maurer

*1932

Un artiste parmi les designers de luminaires

Le designer allemand Ingo Maurer sait associer comme pas un le design d’un luminaire à des aspects artistiques affirmés. Ses lampes dépassent le statut de simples produits de consommation et racontent toujours une histoire ayant comme sujet la lumière. Ingo Maurer lui-même définit cela comme un des aspects le plus important de ses créations : la lumière raconte une histoire, et Maurer en recommence à chaque fois l’écriture. Ingo Maurer et son équipe sont responsables d’une série de luminaires qui font sensation à chaque fois. Les modèles les plus réussis, comme la suspension Zettel'z, les plus innovants comme la lampe de table à LED My New Flame, ou les plus artistiques comme la série Birdie, convainquent les aficionados du design élégant et surprenant. Ingo Maurer n’est pas seulement connu pour être un designer de lampe, mais il est également engagé dans le domaine de la mise en scène lumière et dans le light-art. C’est ainsi qu’il conçut pour la star japonaise du design Issey Miyake plusieurs installations et objets, et qu’il décora le célèbre Atomium de Bruxelles par des créations lumineuses.

lire plus...
Votre sélection:   
90 résultats
Ingo Maurer
90 résultats
Trier par :
 sur 1
72 h
€ 600,-
72 h
€ 600,-
72 h
€ 226,-
6 s
€ 1.297,-
8 s
€ 1.161,-
8 s
€ 1.080,-
7-8 s
€ 662,-
8 s
€ 1.579,-
72 h
€ 417,-
72 h
€ 181,-
8 s
€ 598,-
8 s
€ 1.225,-
72 h
€ 172,-
8 s
€ 344,-
7 s
€ 490,-
8 s
€ 208,-
72 h
€ 449,-
72 h
€ 145,-
8 s
€ 816,-
8 s
€ 1.161,-
8 s
€ 989,-
8 s
€ 3.276,-
8 s
€ 1.152,-
8 s
€ 980,-
8 s
€ 825,-
8 s
€ 2.695,-
8 s
€ 1.706,-
8 s
€ 744,-
8 s
€ 816,-
8 s
€ 1.161,-
7-8 s
€ 1.352,-
7-8 s
€ 1.161,-
8 s
€ 3.394,-
7-8 s
€ 1.515,-
8 s
€ 1.388,-
8 s
€ 3.707,-
8 s
€ 508,-
8 s
€ 571,-
8 s
€ 980,-
7-8 s
€ 4.138,-
8 s
€ 1.016,-
8 s
€ 598,-
8 s
€ 1.197,-
8 s
€ 276,-
8 s
€ 1.007,-
8 s
€ 925,-
8 s
€ 1.061,-
Votre sélection:   
90 résultats
Ingo Maurer
90 résultats
Trier par :
 sur 1

Ingo Maurer – parcours et premiers succès

Ingo Maurer est né sur l’île de Reichenau, situé dans le lac de Constance, en 1932. Fils d’un pêcheur et inventeur passionné, Maurer termine des études de typographie à Constance, et les continua comme graphiste appliqué à Munich. Il émigra aux États-Unis en 1960 pour y exercer comme designer graphique. En 1963, Maurer retourne à Munich, fonde trois ans plus tard sa propre entreprise, « Design M », et la renomme un an après « Ingo Maurer GmbH ». La même année, Maurer crée sa première lampe à succès, la Bulb, hommage à la forme et à la lumière d’une ampoule à incandescence classique. Bulb fait partie dès 1969 de l’exposition permanente du Musée d’Art Moderne de New York. L’ampoule à incandescence est un motif récurrent des créations d’Ingo Maurer, revenant, comme un leitmotiv, dans nombre de ses lampes design.

En plus de l’ampoule à incandescence, Maurer aime à explorer également l’esthétisme extrême-oriental et plus particulièrement japonais. Il commence à expérimenter le japonisme à partir des années 1970. Le fin papier wagami, ou papier de soie, est une des matières de prédilection d’IngoMaurer. Des lampes comme la suspension suspension Knitterling ou le lampadaire KoKoRo, ou encore la Wo-Tum-Bu, de la collection The Mamo Nouchies, utilisent ce papier japonais précieux en tant qu’élément premier de constitution.

1980 connaît le premier grand succès d’Ingo Maurer avec le système de lampes à moduler YaYaHo, composé de nombreux éléments à associer soi-même. Par l’utilisation d’une source d’alimentation à basse tension, YaYaHo se passe de câble électrique disgracieux. Le système de câbles de suspension permet un aménagement flexible de YaYaHo en fonction de la structure architecturale de votre intérieur. Si celle-ci se trouve à devoir être modifiée, en raison de l’achat d’un meuble par exemple, YaYaHo pourra s’adapter à la nouvelle situation sans problème.


Ingo Maurer – hommage à…

Les créations d’Ingo Maurer mettent souvent à l’honneur une idole ou icône, vivante ou matérielle. On retrouve, comme déjà dit, l’ampoule à incandescence comme élément conceptuel central dans nombre des lampes d’Ingo Maurer. Dans Birdie, Birdie's Nest et Lucellino, par exemple, l’ampoule à incandescence est le noyau constitutif et élémentaire de ces œuvres design. Décorée de véritables plumes d’oie, l’ampoule de cette collection se transforme en « petit oiseau ». Dans la suspension Johnny B. Good également, nous retrouvons l’ampoule classique comme motif, tout en étant une référence au chanteur de rock’n’roll Chuck Berry et à son plus grand tube « Johnny B. Goode ».

Thomas Edison, développeur de l’ampoule à incandescence, est tout logiquement une référence fréquente de Maurer. Le luminaire au nom intrigant Wo bist du, Edison, …? (« Où es-tu, Edison… ? » en allemand) projette comme motif l’hologramme d’une ampoule à incandescence. Un procédé complexe donne l’impression, au moyen d’une émulsion holographique, que l’ampoule à incandescence flotte au centre de l’abat-jour. Le même procédé technique est utilisé pour l'Eddie's Son et la Dead Bulb Alive.

Non seulement l’ampoule à incandescence, mais aussi la triviale bougie est une source d’inspiration d’Ingo Maurer dans beaucoup de ses designs. Fly Candle Fly!, par exemple, fait d’une simple bougie classique en cire une suspension extraordinaire. Pendue à un fil presque invisible, Fly Candle Fly! flotte légèrement dans la pièce. De même, My New Flame qui a déjà été évoqué, a comme motif la bougie. Mais ici, à y regarder de plus près, en fait de « bougie », il s’agit d’un lampe de table fonctionnant aux LED modernes. Et le jeu de lumière de My New Flame imite de façon réaliste le vacillement caractéristique d’une vraie bougie.


Ingo Maurer – design et clin d’œil

De nombreuses conceptualisations d’Ingo Maurer sont accompagnées d’humour et d’ironie fine. La suspension Campari Light notamment se présente comme une combinaison sympathique d’un objet lumineux avec l’art. La lumière rouge caractéristique de la Campari Light lui vient de ses bouteilles de Campari qui forme l’abat-jour, et qui lui a donné son nom. La suspension Canned Light quant à elle représente à la fois un hommage et un objet de lumière plein d’humour. L’ampoule est fixée dans une boîte originale de soupe à la tomate de la marque Campbell, motif d’une des œuvres les plus célèbres d’Andy Warhol. Le mieux dans celle-ci est que la Canned Light cache également toute la monture électrique. Ce n’est qu’une fois allumée, que cette boîte de soupe se révèle être un objet design lumineux.
Avec la Looksoflat, Maurer arrive à traiter le motif de la lampe de bureau de manière humoristique. Vue de côté, la Looksoflat semble être une lampe de bureau tout ce qu’il y a de plus normale. Mais observez-la de face, et vous verrez qu’elle n’est formée que d’une silhouette filigranée. Encore l’applique Light au Lait d’Ingo Maurer apporte une touche d’esprit à votre intérieur. La forme de cette lampe est au premier abord presque trop normale pour une création de Maurer. Les matériaux comme la porcelaine et l’acier inoxydable donnent à la Light au Lait un aspect élégant et prestigieux. Mais petit détail amusant : le commutateur servant à la mettre en fonction a pris ici la forme d’une cuillère à café.
haut de page