Marcel Wanders

*1963

Le designer vedette Marcel Wanders en interview avec light11

Grâce à notre interview exclusive, faites connaissance dans les lignes suivantes du sympathique designer.
 

En tant que cofondateur de Moooi et designer pour Flos, Marcel Wanders s’est forgé un nom célèbre de par le monde, non seulement dans la sphère du mobilier et de l’intérieur, mais aussi comme designer de luminaire. Avec ses créations somptueuses et éclairées, Wanders rattrape le goût du jour. Nombre de pièces lumineuses méritent le titre de classique du design.

Le cabinet de design de Marcel Wanders ne s’appelle pas pour rien « WandersWonders » : les créations de la star néerlandaise du design sont motivées par l’attrait des gens pour l’inattendu des petits miracles (wonder en néerlandais et anglais). Pour ses œuvres, Wanders se libère des règles rigides et crée des illusions qui ne se laissent souvent appréhender par l’observateur qu’au deuxième coup d’œil.

lire plus...

Votre sélection:   
34 résultats
Marcel Wanders
34 résultats
Trier par :
 sur 1

3 s
PVC*€ 1.890,-10 %
€ 1.701,-

72 h
PVC*€ 250,-10 %
€ 224,-

10 j
PVC*€ 464,-10 %
€ 417,-

10 j
PVC*€ 432,-10 %
€ 388,-

4 s
€ 528,-

4 s
€ 394,-

4 s
€ 220,-

4 s
€ 2.595,-

4 s
€ 1.785,-

72 h
€ 843,-

3 s
PVC*€ 9.927,-10 %
€ 8.934,-

3 s
PVC*€ 1.990,-10 %
€ 1.790,-

4 s
€ 1.317,-

4 s
€ 2.918,-

4 s
€ 1.881,-

4 s
€ 385,-

4 s
€ 543,-

4 s
€ 12.168,-

10 j
PVC*€ 696,-10 %
€ 626,-

48 h-4 j
PVC*€ 2.590,-10 %
€ 2.330,-

3 s
PVC*€ 2.744,-10 %
€ 2.469,-

9-11 j
PVC*€ 3.380,-10 %
€ 3.042,-
Votre sélection:   
34 résultats
Marcel Wanders
34 résultats
Trier par :
 sur 1

Ainsi découvre-t-on à l’intérieur de la coquille à l’effet sobre de la Skygarden S1 et S2, un décor de stuc opulent rappelant les plafonds exubérants des vieilles maisons bourgeoises. La Can Can et la Mini Can Can, qui semblent plutôt retenues au premier abord de par leur forme classique, se révèlent au deuxième regard avoir une vie intérieure fleurie et bourgeonnante. Sur la surface éclairée apparaissent des motifs extraordinaires qui captivent les yeux.

Avec la suspension Valentine, Wanders transporte le scrutateur dans le monde des 1001 nuits. L’élément en cristal de verre au tiers haut de la lampe ne laisse que deviner les trésors intérieurs de la Valentine. Une mosaïque de cristal transforme l’abat-jour, à première vue plutôt discret, en une mer fascinante de fleurs légères.

Un effet étonnant dans la même veine est produit par le Lustre Zeppelin : la boule de cristal fixée au bas du lustre produit, grâce à sa structure claire et scintillante, un contraste impressionnant avec l’écran en fibre synthétique tissé en forme de cocon.

Marcel Wanders n’est pas seulement un designer brillant, il est aussi un personnage charmant, c’est ce que nous vous proposons de découvrir dans cette interview exclusive. C’est au cours d’une visite du showroom de Moooi, à Amsterdam, que nous avons rencontré ce sympathique néerlandais et que nous lui avons proposé un entretien.

Marcel Wanders – notre entretien avec le grand designer

Au cas où la visite du showroom de Moooi à Amsterdam n’aurait pas encore été assez spectaculaire, le grand designer et fondateur de Moooi, Marcel Wanders nous fit la joie de croiser notre chemin. Nous avons donc sauté sur l’occasion pour lui proposer une interview, proposition que le sympathique Néerlandais nous accorda sans aucune hésitation. Par ailleurs, nous explorerons avec lui les dernières nouveautés merveilleuses de la société Moooi et présenterons un peu plus en détail la personnalité de Marcel Wanders ainsi que quelques-unes de ses créations en tant que designer.
 

Meeting Marcel Wanders @ Moooi

L’interview de Marcel Wanders a été très spontanée et absolument pas préparée. En fait, ce jour-là Wanders ne devait absolument pas être présent au showroom de Moooi à Amsterdam. Nous avons aperçu le grand designer néerlandais alors qu’il passait se chercher un café à la machine du showroom. Peu de temps après avoir recouvré nos esprits – ce n’est en effet pas tous les jours que nous avons l’occasion de rencontrer un designer du calibre de Wanders – nous avons rassemblé notre courage et lui avons proposé simplement une interview. Cette première prise de contact montre bien à quel point Marcel Wanders est resté cool et décontracté, malgré son grand succès.


light11 : Monsieur Wanders, nous sommes très contents de pouvoir vous rencontrer. Nous permettriez-vous de vous faire parvenir une petite interview par e-mail ?

Marcel Wanders : J’ai aussi un petit peu de temps aujourd’hui. Si vous le voulez, on peut aussi tout de suite prendre place quelque part et discuter. Et puis, la plupart de ces demandes par e-mail ont l’habitude de disparaître avec moi. (Wanders montre un petit rire malicieux).


Nous prenons place sur un canapé du showroom de Moooi et entrons dans le vif du sujet.


light11 : Tout d’abord les LED : source lumineuse du futur ou éclairage affreux ?

Marcel Wanders : (esquissant un sourire) éclairage affreux – en tout cas au début. À l’arrivée des LED, nous, les designers, étions confrontés à un problème : toutes les LED ne fournissaient pas la même qualité de lumière désirée. Dans ce domaine, les LED ont cependant fait un grand pas en avant. Nous avons maintenant à disposition des LED de qualité qui conviennent aussi pour nos « ceremonial lights ». En même temps, les LED constituent pour un designer un challenge absolument nouveau, notamment en ce qui concerne la forme des appareils d’éclairage.

light11 : Comment jugez-vous les LED quant à leur performance, à savoir leur durabilité et leur efficacité énergétique ?

Marcel Wanders : Les LED sont synonymes d’« éclairage écologique ». L’aspect de leur durabilité est de plus en plus important dans le domaine de l’éclairage. Nous allons de plus en plus travailler dans le futur avec la technologie LED pour nos « ceremonial lights ». Je pense ici à des luminaires, dont le design s’accorde à la perfection à la source de lumière.
 

light11 : Comment cela se traduira-t-il en termes de design ? À quoi ressembleront les luminaires du futur ?

Marcel Wanders : Il est difficile de savoir à quoi ressembleront les luminaires LED dans dix ans. Il est probable que nous nous éloignons de plus en plus de l’image classique du luminaire constitué d’un abat-jour et d’une ampoule.

light11 : Que pensez-vous de l’interdiction des ampoules à incandescence décrétée par l’UE ?

Marcel Wanders : Je suppose que l’idée première était de valoriser les produits efficaces énergétiquement. Même si l’éclairage joue un rôle minime dans le cadre de la consommation d’énergie, une source de lumière économique peut au moins provoquer un état d’esprit plus responsable en rapport avec l’énergie. Et ce sont souvent ce genre de petites choses qui sont à l’origine de plus grands changements. S’il était logique de retirer de la circulation les ampoules à incandescence alors qu’aucun produit de rechange n’était vraiment au point, ça c’est une autre question. Et en même temps, je suis heureux de ne plus avoir à réfléchir sur ce sujet. Cette réglementation nous oblige pour ainsi dire à développer des produits qui répondent aux exigences actuelles.


Dans la seconde partie de notre conversation, nous abordons la question des matériaux et des matières premières. En parcourant l’impressionnant showroom Moooi, nous sommes frappés par la façon dont le designer aime expérimenter avec les matériaux. Deux exemples : les objets de la collection « Paper » sont issus de plusieurs couches de papier compressées. Les meubles et luminaires de la série « Smoke » donnent l’impression d’avoir été consumés par le feu.


light11 : Les projets innovants des séries « Paper » et « Smoke » sont à l’origine une façon absolument neuve d’aborder la matérialité des objets. Le plaisir de l’expérimentation des matières et des formes fait partie de l’identité de Moooi ?

Marcel Wanders : Le fait d’expérimenter et de tester compose une étape importante du processus d’élaboration. Il n’est pas toujours nécessaire de développer toujours de nouvelles idées – il suffit parfois seulement de savoir arranger de façon neuve et inattendue un matériau connu et familier. Tantôt, nous utiliserons des formes traditionnelles et connues depuis toujours pour les réinterpréter à l’aide d’un nouveau matériau. Tantôt, il s’agit de vieilles idées pour faire des nouvelles idées, et les vieilles idées forment de nouvelles idées. Nous sommes une entreprise de design et notre but est de continuer à nous développer. Nous voulons développer des objets qui apportent véritablement un plus dans le monde du design d’aujourd’hui.
 

Le regard de Wanders parcourt la pièce et s’arrête un instant sur la version XL de l’impressionnant lampadaire Brave New World (image ci-dessus à gauche), comme si le luminaire voulait souligner son argument.

Marcel Wanders : Nous voulons mettre en pratique des choses que nous n’avons pas pu réaliser quelques années plus tôt. Notamment ce luminaire (le Brave New World, NDLR) est tout simplement incroyable. Sa forme en elle-même n’a rien de neuf, et en même temps cette création par Freshwest est absolument unique en son genre.

light11 : Christian (IJsselmuiden, General Sales Manager de l’entreprise Moooi, NDLR) nous a parlé de l’Electro-Sandwich qui est utilisé pour la famille des luminaires Heracleum (image du milieu). Dites-nous en plus à ce sujet.

Marcel Wanders : Bertjan avait des doutes sur le câblage à utiliser en association avec la monture filigrane de l’Heracleum. Les solutions testées rendaient chacun des bras du luminaire trop pesant et les faisaient s’affaisser. Je travaillais au même moment à une nouvelle technique de mise sous tension, l’Electro-Sandwich. Le concept est basé sur plusieurs couches de peinture conductrices ou non-conductrices – faisant donc de l’élément principal du luminaire également l’élément de mise sous tension. En évitant l’utilisation de tout autre élément de transmission électrique, le luminaire lui-même y gagne énormément en légèreté.

light11 : Chez light11, nous sommes de véritables fans de Skygarden. Peut-on espérer à l’avenir une nouvelle coopération entre Marcel Wanders et Flos ?

Marcel Wanders : Flos est une entreprise unique en son genre. Il est presque certain que nous travaillerons encore ensemble dans le futur.

light11 : Monsieur Wanders, nous sommes heureux d’avoir pu nous entretenir avec vous.


Notre interview avec le designer néerlandais prend fin avec cette déclaration de collaboration avec Flos. Nous étions déjà emballés par le travail de Marcel Wanders, mais cet échange avec lui nous démontre également toutes les qualités humaines dont il fait preuve. Ce designer de premier ordre nous parle librement et de façon détendue et fait même, pendant l’interview, quelques plaisanteries. En impression générale, nous retournons de chez Marcel Wanders avec la conviction d’avoir fait la connaissance d’un designer brillant, mais surtout d’une personnalité absolument sympathique.

retour vers le haut de la page
 
haut de page